J’arrête de râler : 44 ème jours du challenge

Bonjour,

11ème jour consécutif sans râler… Pourtant hier, c’était assez difficile. En effet, mon p’tit loulou a fait 2 grosses colères. Pas facile à gérer, car je sentais monter la colère en moi et de lui dire : « c’est toujours pareil avec toi, j’en ai marre, tu es toujours en train de faire des colères, etc… Mais au lieu de râler, je suis allée dehors et j’ai crié pour me libérer de cette charge émotionnelle qui s’accumulait.

Tout a commencé, quand je leur ai dit que je les emmenais goûter à l’extérieur, pour pouvoir passer un moment tous les 3… Ma p’tite demoiselle me dit « chouette » et P’tit loulou me dit  je veux aller jouer à l’aire de jeu qu’il y a là-bas ». Je lui explique que je comprends qu’il veuille jouer, mais j’ai envie de passer du temps avec eux et que je n’apprécierais pas de me retrouver seule à table.  P’tit loulou se met en colère, je lui explique de nouveau que je comprends sa colère et que ce n’est pas facile de se voir refuser quelque chose que l’on veut vraiment. Au bout de plusieurs répétitions, il me dit  » d’accord, je n’irai pas jouer »

Ok, avant d’y aller, tu mets tes chaussettes et tes chaussures … Et c’est parti en live .. Il a commencé à s’énerver, à pleurer, car il n’arrivait pas à mettre correctement ses chaussettes. Une fois réussi, il s’est de nouveau énervé, car son pantalon était trop grand, je n’ai même pas eu le temps de lui expliquer, qu’il s’est énervé de nouveau. Là, je me suis également mise en colère, en lui disant comment je me sentais et je lui ai annoncé, que s’il continuait dans cette direction, je ne l’emmènerais pas, qu’a un moment donné, il faut que je stoppe ce comportement qui ne me convient pas et là, de colère et parce que je le regardais, il m’a jeté ses chaussures en me hurlant dessus (heureusement, j’étais loin).

Calmement, j’ai pris sa chaussure et je me suis dirigée vers lui. Il était allongé sur le tapis du salon en pleurant et je me suis mise au-dessus de lui et je lui ai demandé de me dire comment il se sentait, il m’a dit qu’il était triste, car j’avais crié, je lui dis : « ok, ça ne t’a pas plus, ce n’était pas agréable pour toi ». Je lui ai demandé s’il avait été en colère, il m’a dit non. Je lui ai dit : « pourtant, quand je t’ai vu me jeter les chaussures et me crier dessus, j’ai vu de la colère, tu peux me dire ce que tu as ressenti, quand tu as fait ça ? » il m’a répondu : » j’étais triste, car tu as crié sur moi ». Il s’est calmé et j’en suis resté là. Comme il avait donné beaucoup d’énergie, je sentais que je ne devais pas aller plus loin.

La 2ème colère s’est produite au moment du coucher. Alors que nous venions de terminer une partie de « UNO® » avec une musique zen en fond sonore, Valentin voulait continuer dans cette ambiance et il voulait faire du yoga (J’ai acheté « mon 1er livre du yoga). Je lui ai dit qu’il était tard (20h30 passé) et que s’il voulait, je pouvais lui mettre la musique et qu’il pouvait le faire dans son lit. Mais, mon p’tit loulou, voulait absolument le faire dans la chambre de sa soeur, je lui ai expliqué qu’il pouvait réaliser les techniques de yoga, dans son lit, au calme et qu’ensuite il pourrait s’endormir tout doucement.. Il s’est mis en colère, en criant sur moi. J’ai alors dit : « bon, je commence à être en colère, je te dis clairement une chose et je vois que tu n’écoutes pas, je préfère arrêtais là ». Il est allé dans sa chambre et de colère, il a jeté tous ses doudous, puis il a commencé à se rouler au sol. Je sentais la colère monter en moi, mais calmement je lui dis  » écoute, tu es en colère, car tu voulais faire du yoga dans la chambre de ta soeur et j’ai refusé et je peux comprendre, mais là, je suis aussi en colère, par rapport à ta réaction, je vais donc descendre et quand je serai calmée, ainsi que toi, je reviendrai te faire un câlin et un bisou ». Il s’est de nouveau mis en colère.

Et je me suis rappelé du chapitre « faire le miroir » dans le livre « j’arrête de râler », qui consiste à refléter son attitude. Donc pour lui montrer que je comprends sa colère, je me suis mise à limiter en lui disant  » tu es vraiment en colère, tu voulais faire du yoga et tu ne peux pas, car maman te dit non… » il s’est arrêté avec de grands yeux O-O et je lui ai dit  » je descends et je reviens te coucher une fois que je suis calme ».

Quelques minutes plus tard, je suis montée et j’ai retrouvé mon p’tit loulou calme, allongé dans son lit, il avait ramassé tous ses doudous. Je me suis allongée à côté de lui, je lui ai parlé doucement, je lui ai fait un bisou, un câlin et c’était terminé.

Fin d’une journée éprouvante.

Ayant encore du mal à gérer ma colère, je fais encore beaucoup d’erreurs pour gérer celle de mon p’tit loulou, mais régulièrement, je me replonge dans mes livres « j’arrête de râler » et « parler pour que les enfants écouter et écouter pour que les enfants parlent », c’est comme une piqûre de rappel .. C’est aussi parce que j’en ai besoin pour ne pas perdre les objectifs que je me suis fixés, c’est-à-dire : arrêter de râler et avoir des relations épanouies au sein de ma famille.

@bientôt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s