Salon petit 1 à Lille

Mercredi, je suis allée pour la première fois au salon Petit 1. Apparemment, c’est une journée incontournable pour les professionnel(les) de la petite enfance. Personnellement, j’en avais jamais entendu parler …

20131208-090143.jpg

Vers 9h, nous arrivons au salon avec mon binôme/ma collègue psychomotricienne. Bien que nous soyons parties plus tôt (8h15), nous n’avons pas pu éviter les bouchons…. Quand nous sommes arrivées, il y avait déjà beaucoup de monde.. Nous avons eu le temps de prendre un p’tit café pour elle et un thé pour moi, de faire un p’tit tour et d’aller s’installer pour la première conférence, dont le thème était :

CONFERENCE INTRODUCTIVE : Accompagner le développement du jeune enfant. Le rôle de l’adulte.

Intervenante : Marie Paule THOLLON BEHAR, Psychologue du développement, Responsable de formation continue «Petite Enfance – Education» Ecole Rockefeller, Docteur en psychologie, Chargée d’enseignement Université Lumière Lyon 2

« Au-delà de la dimension affective qui est généralement bien connue par les professionnels, la relation que le jeune enfant établit avec les adultes qui l’entourent – parents, professionnels ou autres personnes- lui permet de construire sa pensée, de découvrir le monde qui l’entoure. Nous insisterons sur l’importance de cette relation dans l’évolution de la communication – des premiers gestes aux mots, dans les progrès du jeu, dans l’émergence de son identité. Nous envisagerons ensuite le rôle des professionnels, en particulier dans le cadre d’une collectivité telle que la crèche, en terme de qualité de la relation à chaque enfant, au sein d’un groupe. Comment communiquer avec les tout petits? Faut-il ou non partager les jeux des enfants ? Intervenir dans les conflits ? Par ailleurs, il s’agit d’assurer une continuité entre la vie de l’enfant dans sa famille et sa vie dans le lieu d’accueil, que ce soit en crèche ou chez l’assistante maternelle. Nous verrons comment les parents peuvent être associés aux modalités pédagogiques et éducatives de la prise en charge de leur enfant, dans une perspective d’accompagnement à la parentalité et de co-éducation. En conclusion, le projet de la crèche sera présenté comme un outil professionnel permettant à l’équipe de rendre visibles et communicables aux parents, ses pratiques d’accompagnement du développement de l’enfant.. »

Une conférence intéressante qui s’articule autour de la naissance de la communication entre les enfants et les adultes. L’intervenante soulève des sujets très intéressants, mais questionnant. Elle nous explique que dans les EAJE, 50% des tentatives de communications ne sont pas prises en compte, car les professionnelles sous-évaluent les compétences communicationnelles de l’enfant. De plus, elle nous apprend que le langage des signes chez le bébé permet une meilleure attention et une diminution des cris et des pleurs, mais ce langage a ses limites et surtout, il est pratiqué trop irrégulièrement… Mme THOLLON BEHAR, nous parle de l’autonomie et de l’importance d’y amener l’enfant dans le respect de son développement et de son rythme. Pour finir, elle nous explique, que le jeu accompagné est un équilibre entre le jeu libre et une activité dirigée. L’idée, c’est que l’on ne grandit pas tout seul et que l’adulte est important pour l’enfant et que celui-ci doit s’autoriser à jouer avec l’enfant et de ne pas être trop dans le retrait et l’observation.

Après cette première conférence, nous voilà reparties vers les différents exposants. Nous y retrouvons beaucoup de marques connues telles que Wesco®, Haba®, Giotto®, Rivadouce®, …. Nous faisons la tournée des stands, mais certains sont infranchissables. En effet, beaucoup de professionnelles se bousculent pour avoir des échantillons … Nous rebroussons chemin, pour se diriger vers des stands plus calmes… Nous avons néanmoins des sacs tellement lourds de catalogue que nous en avons mal aux mains… Direction la conférence suivante.

CONFERENCE 1 : Interactions entre enfants : apprendre à « bien » jouer ensemble, ça prend du temps.

« Décrire le développement des premières interactions entre enfants (0-3 ans) – Résumé de l’acquis des recherches sur ce thème – Illustration avec le film de Valeria Lumbroso : « Premières affinités à la crèche ». Par  Anne Marie FONTAINE Psychologue de l’enfant

Encore une conférence très intéressante. Anne-Marie Fontaine, nous explique :

  • Avant 1 an, il n’y a pas de conflits, car le bébé a une conscience de soi qui n’est pas assez développée.
  • En deuxième année, 90% des interactions, sont médiatisées par des objets, que la conscience du partenaire augmente et que l’enfant joue en parallèle, c’est-à-dire qu’il joue à côté de l’autre.
  • L’imitation immédiate est très créative, c’est le 1er mode de communication amicale entre enfants avant le développement du langage. De plus, elle crée une émotion positive, le plaisir de partager. D’où l’importance d’acheter les jeux et jouets en plusieurs exemplaires. En effet, cela réduit les conflits et favorise l’imitation.
  • Puis en troisième année, l’enfant passe de l’identification à la différenciation du moi/autre.

Voici une vidéo de Valéria Lumbroso qui retrace les amitiés entre enfants.

Les amitiés entre enfants

Pause déjeuner .. Nous sommes dans les starting-blocks, prêtes à bondir sur le buffet… Après le déjeuner, nous assistons à une autre conférence.

CONFERENCE 2 : Rôle de l’environnement humain et matériel sur les interactions entre enfants.

• Transmettre les acquis de recherches, dans la perspective de l’écologie développementale. Montrer le rôle de l’aménagement des espaces de jeux, de la présence des adultes, et des propositions de jouets sur les interactions entre enfants, et entre enfants et adultes par Anne Marie Fontaine Psychologue de l’enfant

Anne Marie Fontaine, nous explique comment aménager les espaces de jeu des enfants via une étude réalisée par un psychologue de l’environnement.

  • Les zones de jeux sont importantes pour répondre aux besoins des enfants. Il faut au moins deux zones de jeu pour optimiser la répartition des enfants. Si la zone de jeu est trop attractive, il ne faut surtout pas en limiter l’accès, mais au contraire augmenter l’espace de celle-ci ou en créer une autre identique.
  • La hauteur des meubles est également importante. Celle-ci doit être inférieure à 70 cm. Les enfants ont besoin de voir l’ensemble de la pièce, mais surtout, ils ont besoin de voir où sont les adultes.
  • Pour les enfants, nous (adultes) sommes un régulateur puissant de leurs mouvements dans l’espace et de leurs interactions. Mme Fontaine nous compare à des phares, car nos yeux éclairent et sécurisent les zones de jeux.
  • Il est important également de combiner les jeux, de privilégier les jouets de la même couleur et surtout, il faut favoriser les jeux moteur à la place des jeux de manipulation, car ils favorisent les interactions.

• Présentation du projet d’étude en cours au CRFPE de Lille : “les conditions favorables aux interactions entre pair des enfants de moins de 3 ans dans un EAJE par Anne MOUQUET Cadre pédagogique du CRFPE.

Désolée, je n’ai pas pris de note … Cela aurait pu être intéressant, mais c’était monotone et plat…

 Avant la dernière conférence, nous avons le droit à un petit cocktail avec jus d’orange, coca, café, macaron, cannelé…..Miam  ;-). Puis, j’ai rencontré plusieurs personnes dont Expérience EJE  (Jérémy) un ancien collègue de promo, nous avons pu parler (un peu ) de son projet, j’ai également croisé mon ancien directeur du centre de formation et des collègues/amies EJE…

Nous voilà, à la dernière conférence dont le thème était :

CONFERENCE 3 : Structure d’accueil de la petite enfance : en avant toute ! 

Intervenante : Chantal ZAOUCHE GAUDRON Professeure de psychologie de l’enfant, Université Toulouse II, Université de Toulouse, Directrice de l’Ecole Doctorale CLESCO

Nos perspectives de recherche situent le jeune enfant au sein de plusieurs instances de socialisation. Sa construction se réalise par la multiplicité de ses partenaires éducatifs, la famille tout d’abord et les différents membres qui la constitue (mère, père, fratrie…), et pour ce qui nous concerne ici les structures d’accueil de la petite enfance. De cette pluralité de milieux, l’enfant s’approprie convergences et divergences entre représentations et pratiques de ses partenaires éducatifs. Loin de poser problème à l’enfant, ces différentes modalités lui permettent d’avoir plusieurs points de vue, et de se situer parmi elles. Ce qui fait la singularité de l’enfant est profondément liée à ce qu’il est bien sûr mais aussi à la façon dont il se développe et se construit grâce aux multiples interactions qu’il réalise avec les adultes familiaux et extra familiaux, avec les pairs, et dans une visée encore plus large, avec les sphères socio-économiques, culturelles voire politiques dans lesquelles s’inscrivent l’ensemble de ces autrui multiples, différenciés et différenciateurs. Les problématiques que nous examinons réfèrent aussi au contexte notamment les situations de précarité et de pauvreté dans lesquelles vit et grandit un trop grand nombre de jeunes enfants de cette génération. Ces situations singulières interrogent la place et le rôle des lieux d’accueil de la petite enfance et les passerelles possibles avec une scolarisation précoce.

La conférence me semblait intéressante, mais il n’en était rien… Malgré un diaporama retraçant les résultats d’une étude, l’intervenante n’a pas su donner de rythme à son discours. Comme la précédente, la conférence était monotone….  j’ai très vite décroché et surtout, la migraine qui me guettait m’a envahie ….. Nous sommes donc parties un peu avant…

Conclusion : J’ai hâte de renouveler l’expérience. J’aimerais d’ailleurs que cette journée, soit une journée pédagogique pour toute l’équipe. En effet, cette journée fut riche en questionnement et en réflexion, et même si je vais retranscrire les différentes conférences à mes collègues, je pense que le mieux est qu’elles y assistent, ainsi, nous pourrions échanger sur les différents thèmes et je pense que cela serait plus constructif 😉

@bientôt

PS : Si vous voulez plus de détails concernant les conférences, je vous recommande d’aller , Expérience EJE les a retranscrit en PDF 😉

Publicités

4 commentaires sur « Salon petit 1 à Lille »

  1. Même ressenti que toi. Content de t’avoir rencontré aussi.
    Je suis rassuré de voir que je ne suis pas le seul a avoir décroché lors des deux dernières conférences.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s