Spontanée ou réfléchie …? Je choisis les deux !

Dans le professionnel, comme dans le privé, j’apprécie tout ce que qui touche à l’éducation bienveillante et respectueuse, la communication/éducation non violente, etc … Bien qu’il y ait encore des « ratés », cette éducation est de plus en plus présente au sein de notre famille.

Mais, parce que oui, il y a un mais, il y a quelque temps, une personne très proche m’a dit que je n’étais pas spontanée… Et j’avoue que sur le coup, je ne l’ai pas très bien pris. À la suite de cela, je me suis posée une question : L’éducation bienveillante, respectueuse et tout ce qui tourne autour, ce n’est pas inné, car tout dépend de l’éducation que nous avons reçu ? Si ce n’est pas celle que nous avons reçu, nous avons besoin de réfléchir pour adopter la bonne stratégie ? Vous me suivez ?

Alors, est-ce que le fait de réfléchir aux conséquences de nos gestes, de nos paroles, de répondre aux besoins des enfants, de ne pas donner de fessées, de répéter plusieurs fois les choses, de ne pas forcer les enfants à manger, etc … donne l’impression de ne pas être spontané ?

Mais d’abord, c’est quoi la spontanéité ? 

Spontanéité : n.f Caractère de ce qui est spontané, sincère

Spontané : adj, qui agit, Se dit d’un comportement qui n’est pas réfléchi, qui est fait sans calcul, sincère : Sa réponse a été spontanée
Se dit de quelqu’un qui obéit à ses premières impulsions, qui exprime sans détour ce qu’il pense : Un garçon très spontané. Source Larousse

C’est quoi être réfléchi ?

Être fait, dit avec réflexion : Une réponse réfléchie.
Agir avec réflexion, pondération : Un jeune homme réfléchi. Source Larousse

Pour moi, une personne réfléchie, c’est une personne qui agit rarement sur un coup de tête et qui évalue les conséquences de ses actes.

c’est une personne avec une capacité analytique, qui c’est prendre du recul, qui a une bonne perception générale des 
problématiques et une bonne capacité d’introspection. La personne réfléchie à un tempérament souvent calme, posé etc.. 
Pourtant, on qualifie les personnes réfléchies de froideur, manque d’empathie, manque de spontanéité, trop de sérieux etc.. (Je ne suis pas d’accord avec la dernière phrase.)

Si l’on met la spontanéité et la réflexion côte à côte, on peut facilement se dire, que ces 2 traits de caractère sont totalement différents.. Et donc incompatible. Pourtant, est-ce qu’il serait « niais » de penser, qu’elles peuvent cohabiter chez une même personne ? Je pense, que selon la situation et les personnes avec qui nous sommes, nous pouvons être spontanés et réfléchis.. J’ai du mal à me dire que nous sommes, soit l’un soit l’autre …

Quand je suis avec mes enfants, au quotidien mes gestes et les mots sont spontanés, par contre, quand ils ont un problème, ou qu’ils sont en conflit ou qu’ils viennent me voir, là oui, je suis plus réfléchie. Je réfléchis sur comment intervenir de façon respectueuse et qui leur sera utile ? En effet, je veux qu’ils aient des outils adéquats, pour faire face aux situations qu’elles soient difficiles ou non. 

Afin de compléter ma réflexion, j’ai demandé l’avis de Delphine. Delphine est psychologue de profession (double formation en psychologie clinique et en psychologie du travail et de l’orientation) et elle tient le blog BabyBaboo. Je la connais via son blog et twitter, elle a donc donné son avis en toute neutralité. Et voilà ce qu’elle m’a répondu. Au passage, allez jeter votre oeil sur son blog, il est super chouette 😀

Ma question était : penses-tu qu’une personne est, soit spontanée, soit réfléchie ou les deux ? J’ai également donné plus de précisions que l’on retrouve au début de cet article : et voici sa réponse :

« Si la spontanéité consiste à s’énerver sur les enfants, prononcer des paroles maladroites /stigmatisantes /empruntes de jugement… ou encore à « forcer les enfants à manger », je ne peux que te conseiller de persister en ce sens et à réfléchir avant d’agir. Le plus important, c’est de rester cohérent avec soi-même et dans le temps et d’être toujours vigilant quant aux paroles que l’on peut prononcer lorsque l’on s’adresse aux enfants. Etre dans le non-jugement, dans la bienveillance au quotidien, ce n’est pas toujours naturel et spontané… il est nécessaire de réfléchir aux paroles et aux comportements à adopter plutôt que de sortir la première chose qui nous passe à travers la tête… Et ça n’enlève absolument rien au caractère sincère de tes interventions.
Pour en revenir à la question initiale, je te confirme : il n’y a rien de figé, de binaire. On peut parfaitement être les 2 (et c’est d’ailleurs plutôt bien de pouvoir /s’avoir s’adapter) en fonction du contexte, des interlocuteurs, des enjeux… « 
Je la remercie pour sa réponse qui est pour moi très importante et très rassurante, car elle confirme ce que je pense.
Etre spontané c’est avant tout être serein(e) à l’intérieur de soi (ce qui se ressentira d’ailleurs à l’extérieur). Vivre avec spontanéité est très formateur, car cela implique de savoir réfléchir vite et bien, en d’autres termes, cela amène à un environnement qui stimule davantage la vitesse et la qualité de la réflexion. Source ici

Autre question, pourquoi est-ce que c’est si dérangeant de ne pas faire/être comme les autres ?  En fait, cette éducation est ancrée depuis la nuit des temps. Les parents, bien souvent pensent que c’est un droit et que cela est acceptable, tolérée et indispensable pour qu’un enfant obéisse. Quand j’explique mon choix d’éducation, j’ai parfois l’impression d’être une extraterrestre aux yeux de ma famille et de mon entourage, j’ai l’impression d’être la seule, à voir l’intérêt de l’enfant, à vouloir répondre à leurs besoins, etc .. Alors oui, ils n’ont pas la même formation que moi, oui ils n’ont pas la même vision que moi, mais même quand je leur explique – sans trop de blabla – ils ne comprennent pas, ils me disent qu’avant on ne faisait pas attention à tout ça, qu’une fessée ça n’a jamais tuée, que ce n’est pas à l’enfant de décider, etc .. Je trouve quand même dommage et pénible de devoir s’expliquer/argumenter à chaque fois que je ne fais pas comme tout le monde et que je suis « hors norme » avec mes enfants … !!

[Les habiletés parentales]… c’est comme apprendre une nouvelle langue, mais nous parents nous la parlerons toujours avec un accent, car ça n’est pas notre langue maternelle. Mais nous espérons que pour nos enfants, ce sera une langue maternelle. » – HaimGinott

Donc finalement, ce que j’avais mal pris est devenu pour moi un compliment. En effet, pour mes enfants, je veux d’l’amour, d’la joie, de la bonne humeur (merci ZAZ 🙂 ) ….. et de vraies relations sincères et authentiques. Et si pour cela, je dois être (pour l’instant) moins spontanée et bien je le serai 😀 

#unemamanimparfaite

@bientôt

Publicités

6 commentaires sur « Spontanée ou réfléchie …? Je choisis les deux ! »

  1. Être spontané montre qu’on se souci pas de ce que disent les autres sur nous , je vois des avantages comme des inconvénients, comme par exemple perdre des gens qui vont pas accepter ta spontanéité . merci pour l’article

    1. Merci pour votre commentaire et vous avez raison Freelance. D’ailleurs, nous pourrions débattre pendant longtemps, je pense qu’il y a différentes façon d’être spontanée et/ou réfléchie 😉

  2. J’pense que la spontanéité est tentante pour son côté libre : en étant spontané, on est libre de toutes réflexions, libre de laisser la première idée sortir ou de laisser notre instinct agir pour nous. Mais elle peut vite devenir préjudiciable ou même nous faire dire des choses intimes qui peuvent être utilisées contre nous par des manipulateurs (j’sais de quoi je parle malheureusement…). Alors j’trouve que tu fais bien d’être réfléchie, notamment avec tes enfants. J’suis jeune, très sensibilisé par la communication dans le respect et j’me rends compte qu’une très grosse majorité des gens ont bien tendance à négliger leurs paroles et notamment les parents avec leurs enfants.

  3. Je souffre de cette spontanieité.je la vois comme un echec..ne pas avoir de filtre ou reflechir peu ou pas assez est tres prejudiciable .balancer des choses instinctivement on pourrait dire que c etre vrai.. .autentique comme un enfant mais
    .moi je reflechis quand c trop tard et innutil sauf pr etre pleine de remords.
    S eduquer se tenir est bien la meilleure des choses bravo a ceux qui Savent faire ou qui ont gagne ce combat . pr certains ca pourrait etre facile voir naturel et pr d autres cela demandera bcp plus d effort. Biensure l equilibre reste le mieux.

  4. C’est un réel sujet d’éducation et qui cache bien d’autres questions comme : Faut-il laisser aller ses instincts ou bien se modérer et se montrer plus respectueux ? Maintenant on tourne ça en « faut-il être soi ? Ou bien jongler avec des rôles ? Le risque bien sûr est qu’une personne modérée va d’autant plus souffrir que son interlocuteur est une personne plus relâchée et spontanée. Et bien souvent la spontanéité ou la reflexion revêtent plusieurs formes (ou se marient pour former une personnalité) et nécessitent tous deux une plus grande précision dans le choix des mots et des émotions qui leur sont associées si l’on veut se lancer dans des analyses. Par exemple, on peut être un grand penseur, cool, une alter mondialiste ouverte et fraiche mais avec de solides principes à respecter, bref….

    1. Merci pour ton commentaire.

      Je pense que l’on peut être tout ça à la fois, du moment que nous sommes dans le respect de soi et des autres. J’aime l’idée d’être un grand penseur cool avec de solides principes à respecter avec un côté un peu décalé 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s