Déçue, en colère, blasée et fatiguée…

Il y a quelques jours, j’ai fêté mes 2 années de diplôme… voici mon bilan pour cette 2ème année …

Mon travail d’EJE au sein de la crèche… Et bien, je suis presque tout le temps sur le terrain : accueil, change, repas, goûter, surveillance de dortoir, transmissions aux parents, etc. Le petit point positif, c’est que quand je suis sur les groupes, j’arrive à avoir des temps d’observations, mais rares sont les moments où je peux me détacher pour poser celles-ci. Les activités sont faites par les auxiliaires de puéricultrice ou les APE (Au passage, elles font de belles choses et je les félicite), parfois, je leur dis ce que j’ai observé et qu’il serait intéressant de faire telle ou telle activité  » et/ou alors elles viennent également me demander mon avis ou des idées (là, j’avoue, je me sens reconnue). Quand je peux me détacher, il est rare que je travaille sur les activités…. en effet, je travaille sur d’autres choses, comme la préparation de la rentrée (projet, partenariat, personnalisation de l’accueil, etc …) ou dernièrement, le compte-rendu des réunions sur la consigne positive.

Mais voilà, depuis quelque temps, je suis blasée et fatiguée par la réalité du terrain. J’en ai marre du turnover des enfants, marre d’être un bouche-trou, marre des adaptations faites en juillet, alors que nous sommes fermés au mois d’aout et marre des enfants que l’on fait rétrograder dans la section en dessous de la leur, afin de charger les groupes… Bref, marre de ne pas pouvoir faire mon boulot.. Et après, on me parle de respect, de bien-être, de bienveillance, de repères, etc …

Et enfin, dernièrement, on nous a demandé (à ma binôme et moi)  de ne plus se détacher ensemble pour travailler, car cela met en difficulté les équipes… Or, je ne suis absolument pas d’accord avec cela, car quand nous nous détachons, c’est toujours quand l’APE « volante » est sur notre groupe de référence, lorsque c’est calme dans les autres groupes ou que les groupes d’enfants ne sont pas au complet. De plus, nous leur disons toujours où nous sommes et que si besoin, elles crient à l’aide.

Tout cela me déçoit et me met dans une « grosse colère ». Je me sens que très rarement reconnue en tant qu’EJE et du coup, je m’interroge sur mon évolution en tant que professionnelle EJE. Il n’y a pas si longtemps encore, je souhaitais devenir directrice de crèche, mais a quelles conditions ? Car je sais ce que je ressens envers la direction… Et je sais que si un jour, je suis directrice, je ne veux pas que mon équipe ressente la même chose que moi actuellement. Du coup, je suis en train de réfléchir à une reconversion, mais toujours en lien avec la petite enfance.. Je vous en parle prochainement, quand cela sera confirmé 😀

Heureusement, je vis des choses formidables avec mon équipe, ce qui permet de vite passer à autre chose.

10454426_745519862174491_4907428500031179257_o

 

Maintenant, je sais quelle voie je dois suivre !!

@bientôt

 

Publicités

5 commentaires sur « Déçue, en colère, blasée et fatiguée… »

  1. Hate de connaitre ton projet secret 🙂
    J’ai pour ma part le meme ressenti notamment sur la direction. J’ai moi aussi toujours voulu etre directeur de creche et en effet, ça n’a pas l’air simple, meme avec toute la bonne volonté du monde.
    Bon courage. Nous ne sommes qu’au debut de notre carrière. Un jour viendra nous trouverons LE poste qui nous conviendra parfaitement 😉

  2. Bonjour à tous,
    Hé bien je vois que rien ne change au niveau du positionnement de l’Eje en 2017…
    Je travaille dans une crèche collective et bien que je sois au clair par rapport à mon identité professionnelle mais les conditions de travail sont de plus en plus difficiles: effectif réduit, enfants difficiles, parents démissionnaires qui laissent leurs enfants même quand ils sont en congés 10h, pas de vacances pour les enfants…..etc..le personnel est épuisé, limite du burn out, d’autres ne veulent rien faire on se demande pourquoi font-elles se métier
    Je pense réellement à une reconversion mais je ne sais pas pour l’instant dans quel secteur.

  3. J’aimerai juste savoir si vous vivez un peu les mêmes choses, est ce que vous avez pensé à une éventuelle reconversion et dans quel secteur…merci

    1. Bonsoir,

      Depuis cet article, il s’en est passé des choses.. Je suis depuis octobre 2015, directrice d’une crèche à gestion parentale, je suis donc de l’autre côté et d’un point de vue organisation, j’ai compris beaucoup de choses. Au quotidien, j’essai de « manager » mon équipe de façon bienveillante et respectueuse, j’essais de faire preuve de justesse et de cohérence.. Ce n’est pas simple, car effectivement je rencontre des personnes qui font le minimum…mais j’y travaille 😉

      Après, d’un point de vue « parentale » je constate effectivement des enfants plus difficiles, mais c’est des enfants qui ont peut-être des parents démissionnaires, accaparés par leur travail ou une autre histoire.. Les enfants subissent notre société actuelle, il s’expriment donc à leur façon 😦 C’est pour eux que je persiste dans mon positionnement bienveillant et que je ne lâche pas à la moindre difficulté !

      C’est d’ailleurs pour cela que je me forme et que je suis devenue praticienne en psychopédagogie positive et bientôt animatrice philosophique, je sais que je ne peux pas rester dans un seul « boulot », j’ai donc besoin de faire beaucoup de chose 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s