Bouder s’est s’affirmer ?

Lors d’un repas, ma fille (8 ans) pour je ne sais quelle raison, s’est mis à bouder… J’avoue que quand elle boude, ça à le don de m’agacer… D’ailleurs, je ne sais toujours pas pourquoi ça m’agace autant. Enfin, bref, là n’est pas la question. Alors que je demande à ma fille, ce qu’il se passe ? Pourquoi elle boude ? Un proche me dit : « c’est bien, quand elle boude, elle s’affirme ». J’avoue que je reste perplexe quant à cette remarque.

Bouder c’est quoi ?

Manifester par son silence et par l’expression de son visage, qu’on est mécontent, qu’on a du ressentiment contre une autre personne. Marquer à quelqu’un qu’on est fâché contre lui. Source

Larousse : se détourner de quelqu’un, de quelque chose, montrer à leur égard de la réserve ou de l’hostilité :

Donc bouder, c’est un mécanisme de défense qui a pour but de signaler par notre attitude corporelle et le silence, un sentiment de frustration et/ou de colère (émotion généralement ressentie lors d’une bouderie)

Donc, quand un enfant boude, il montre son désaccord avec l’adulte ou l’enfant, certes. Or pour moi, ce n’est pas pour autant que l’enfant s’affirme.

Pourquoi un enfant boude ? 

Mes enfants, quand ils ont la tête penchée en avant, les bras croisés, les sourcils froncés et la bouche crispée : là je n’ai aucun doute, ils boudent ! Et bien souvent, ils boudent, quand ils ne sont pas d’accord avec ma décision, quand ils sont en colère ou quand je leur refuse quelque chose….

En fait, l’enfant se sent incompris, frustré et du coup, il se bloque et refuse de communiquer. Tristesse, colère, déception, frustration… Quel que soit le sentiment ou l’émotion ressentie à l’origine de sa bouderie, l’enfant va le garder en lui. Et pour moi, c’est là qu’est le problème. En effet, quand ma fille boude, elle ne s’exprime pas sur ce qu’elle ressent, elle ne dit pas ce qui ne lui convient pas. Au mieux, à la question « qu’est-ce qui se passe ? » J’ai un « Je ne sais pas… » Ma fille est donc clairement en train de refouler ses émotions…  Par contre, mon fils de 5 ans ne boude presque pas et me dit clairement ce qu’il ressent « je suis triste, je suis en colère, parce que… » Et là pour moi, c’est clairement de l’affirmation. Bon ok, s’il pouvait s’affirmer sans ajouter les cris, les pleurs, et bouger comme un poisson hors de l’eau, ça m’arrangerait 😉

Dans toutes mes lectures, la bouderie est considérée comme un pouvoir qu’exercerait l’enfant sur l’adulte pour le faire culpabiliser… Je dois dire que ça fonctionne assez bien… Au début, je culpabilisais beaucoup, mais j’ai vite compris 😀
Au-delà de nous rendre chèvre, la bouderie est utilisée par les enfants, comme moyen d’expression, car ils ne savent pas encore verbaliser ce qu’ils ressentent. En effet, quand ils sont petits, ils ne savent pas comment s’y prendre. C’est là que nous devons « intervenir » afin de les accompagner et leur montrer qu’il y a d’autres façons de communiquer.

D’ailleurs, comment fait-on ? 

Il faut écouter, accueillir les sentiments et les émotions de son enfant, quels qu’ils soient, il faut les respecter, mais cela ne veut pas dire qu’il faut accepter ce qui s’est passé. Dans le livre « parler pour que les enfants écoutent et écouter pour que les enfants parlent », livre que je vous recommande fortement, le Dr Haim Ginott dit :

« Tous les sentiments sont légitimes, tous les comportements ne sont pas acceptables ».

Quand vous observez votre enfant énervé, en colère ou entrain de bouder, dites-lui simplement : « Tu as l’air contrarié, tu me sembles en colère ». Puis, laissez le « seul » pour qu’il puisse dénouer la situation. C’est-à-dire lui permettre de sortir de son attitude d’opposition et de le laisser revenir vers vous.

Quand vous savez pourquoi il boude, dites-lui simplement :

 « Je vois que tu es en colère, triste, etc … tu aurai bien aimé avoir ceci ou cela et moi je t’ai dit non et ça te rend…»

Par ces phrases « descriptives », vous êtes à l’écoute de ce qu’il ressent et bien souvent cela peut délier leur petite langue… De plus, la verbalisation de nos émotions est essentielle. En effet, cela leur montre que vous aussi vous pouvez être en colère, triste ou déçu et vous leur montrez également comment passer à autre chose… Mais surtout vous devez rester en accord avec vous-même et ne pas céder sous le poids de la culpabilité… Ouais je sais, facile à dire/écrire !!

Pour ma fille, je fais quoi ?

Ma fille de 8 ans, sait ce que sont les émotions, mais je pense qu’elle ne sait pas ou ne souhaite pas les exprimer ?! Par crainte de ma réaction ? De celle des autres ? Que je sois plus en colère ? Peut-être a-t-elle le sentiment qu’elle ne sera pas entendue ?

Pourtant, je lui dis clairement, qu’il y a d’autres façons de communiquer, que oui, je peux être en colère, déçue, triste, mais que je préfère qu’elle me le dise, plutôt que de rester là à bouder. Mais peut-être qu’inconsciemment, étant donner que la « bouderie » m’agace au plus haut point, je ne suis pas « authentique » dans cette situation ? Et comme elle sent que ça m’agace, elle ne souhaite pas aller plus loin ?

Note à moi-même : prendre le temps de me « poser » avant d’accompagner mon enfant dans « sa bouderie ».

@bientôt

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s