Article EJE journal … La fin des EJE ?

J’ai terminé l’article d’EJE journal qui a pour titre « La fin des EJE ? » et voici une petite synthèse de ce que j’ai lu.

Annoncé en janvier 2013, l’annonce de la refonte des diplômes des métiers du travail social prévue en 2016 prend de l’ampleur…

On parle de quoi exactement ?

Le projet de réforme prévoit la mise en place d’un seul et unique diplôme de niveau III avec pour dénomination : le diplôme d’intervenant ou de professionnel du social (la dénomination finale n’est pas encore connue). Ce qui va entériner les métiers, leur valeur et leur inscription dans l’histoire… Fini les EJE, les ES, les AS, les CESF, les ETS… Chers collègues, nous sommes amenés à perdre notre identité professionnelle…

Avec ce diplôme unique, les étudiants auraient la possibilité de travailler partout avec des compétences uniques…. Alors que l’objectif, lorsque l’on s’engage dans une formation du social, c’est d’accompagner un public précis, soit des personnes en situation de handicap, des jeunes enfants, des personnes en réinsertion ou des parents, etc…. Nous avons donc besoin de compétences spécifiques pour les accompagner et répondre au mieux à leurs besoins. Et d’après ce que j’ai lu, durant cette formation unique, les étudiants auraient un contenu commun avec une possibilité de spécialisation en 3e année et du coup une réduction de la durée des stages… Donc si je prends le DEEJE, comment devenir EJE sans avoirs les compétences approfondies nécessaires sur le jeune enfant ? Comment mettre en « pratique » si nous avons moins de stage ? Comment faire pour se positionner, pour construire son identité propre au métier que nous souhaitons exercer ?

Une filière petite enfance ?

Certains souhaitent une filière petite enfance qui présenterait un intérêt pour les enfants, car les professionnels seraient mieux formés. Les EJE pourraient intervenir dans cette filière en partageant les tenants et aboutissants de leur accompagnement. Mais comment créer une filière petite enfance si le diplôme d’EJE disparaît ? Puis, il y en a d’autres comme l’Unaforis (l’union nationale des associations de formation et de recherche en intervention sociale) qui ne la souhaite pas. En effet, « ils sont pour une qualification qui vise le champ de la petite enfance à tous les niveaux, autrement dit, ils veulent pallier les manques actuels ». Ils parlent de créer un diplôme de niveau IV (niveau bac) qui « permettrait au diplôme de niveau V de monter en compétence et d’évoluer dans l’accueil de l’enfant et de sa famille. »

Et pour finir, je vous mets le tableau de l’ancien au nouveau système…

@bientôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s