Je suis responsable de ce que je dis, je ne suis pas responsable de ce que tu comprends !

Mais si tu peux éviter d’interpréter ou extrapoler de façon négative tout ce que je peux dire ou faire, cela faciliterait mon travail… C’est vrai quoi, marre de ces personnes qui sur une phrase, un geste, un instant T, une situation, interprètent d’une seule et unique façon. Dans leur tête, il n’est pas possible qu’une situation ait un autre sens que le leur, comme il n’est pas possible que ce qu’elles perçoivent, soit différent d’une personne à une autre. Pour ces personnes, il n’y a pas de place à la diversification des interprétations, ce qui donne parfois des conflits, des incohérences, du jugement et des rappels à l’ordre (ou lala attention…)

Pourtant, dans notre métier, il est important d’ouvrir nos interprétations et ne pas rester figé sur une seule et unique idée. Dans sa formation « En finir avec la colère et l’agressivité » Valérie Rodger dit « qu’un même fait peut déclencher, jusqu’à 3 comportements différents et qu’il est important de se demander comment, face à cette situation, quelqu’un d’autre réagirait ? Est-ce que je suis sûr de ce que j’ai vu ou entendu ? »

Nous interprétons comme nous respirons, cela fait partie de notre modèle du monde, de notre éducation, de nos valeurs, etc … Et je pense que ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir diversifier l’interprétation d’une situation. Quand nous interprétons, nous cherchons à expliquer une situation qui évoque quelque chose en nous. Ce que je veux dire, c’est qu’il faut de l’entraînement, il faut connaître ses émotions, il faut se connaître intérieurement, il faut connaître l’autre, il faut connaître tout de la situation, il faut être objectif et non dans le jugement…  il est donc important d’avoir toutes les données, car cela engendre des situations compliquées…

« Tentons de diversifier nos interprétations et de choisir celle qui nous met dans l’état interne le plus adéquat dans le contexte donné. » (Valérie Rodger)

Je pense à des collègues qui ont vécu des situations difficiles et qui du coup, n’osent plus agir par peur des interprétations et du regard des autres. « Le regard des autres nous intimide, nous impressionne, il influence nos opinions comme nos comportements. Il devient rapidement une sorte d’entité autonome – lesAutres – dont l’oeil impitoyable serait à l’affut du moindre manquement, du plus petit défaut, pour nous mettre ensuite au pilori, voire au banc de la société. Le juge suprême. » (Sylvaine Pascual) . J’ai envie de dire à ces « autres » personnes, au lieu de passer votre temps à regarder ce que l’on fait pour nous mettre au banc des accusés (c’est sûr qu’il est plus facile de critiquer les autres que de se critiquer soi-même). Arrêtez-vous un instant et regardez-vous !! regardez votre attitude, votre comportement envers « les autres » (nous) et demandez-vous ce que cela vous apporte. Pour vivre ces situations, je sais ce que cela apporte à une « entreprise », une mauvaise ambiance et des relations pourries dans une équipe.

Personnellement, depuis quelque temps, je suis passée à un stade supérieur face à ces « autres » personnes. Leur regard, leur critique, leurs paroles blessantes glissent sur moi, telle la pluie sur un parapluie ouvert. Si j’en suis -presque- là maintenant, c’est parce que je fais un travail sur moi, je suis au clair sur ce que je ressens, sur ce que je veux, et seuls l’avis et le regard de mes proches comptent. Bien évidemment au niveau professionnel, je me remets sans cesse en question et l’avis de mes collègues (de confiance) compte énormément et m’aide à évoluer.

L’immense majorité de nos frustrations, de nos souffrances, de nos tristesses – de notre malheur – résulte d’une interprétation hâtive.
Arthur Dreyfus

 @bientôt.

EJE, imparfaite, mais parfaitement moi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s