Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent

J’ai commencé ce livre il y a quelques semaines. Ce livre me permet d’appréhender différemment les échanges avec les enfants, grâce à une série d’habilités qui se déclinent en plusieurs chapitres.

1er chap : Aider les enfants aux prises avec leurs sentiments
2e chap : Susciter la coopération
3e chap : Remplacer la punition ( en supplément, la résolution d’un problème)
4e  chap : Encourager l’autonomie
5e chap : Utiliser les compliments
6e chap : aider les enfants à se dégager des rôles, qui les empêchent de s’épanouir.

Voici un bref résumé du chapitre 2, pour susciter la coopération :

1. Décrivez ce que vous voyez ou décrivez le problème.

– Il y a une serviette humide sur le lit.

2. Donner des renseignements.

– La serviette mouille ma couverture.

3. Dites-le en un mot.

– La serviette !

4. Décrivez ce que vous ressentez.

– Je n’aime pas dormir dans un lit humide ! 

5. Ecrivez une note.

– Au-dessus du porte-serviettes il te plait, replace-moi ici pour que je puisse sécher. Merci. Signée : Ta

serviette

Il est recommandé d’essayer une habilité à la fois. Au début, je ne comprenais pas pourquoi… Mais en parcourant le livre, j’ai compris…  Il est (je pense) important de bien intégrer et de maîtriser une habilité pour pouvoir passer à la suivante. Pour ma part, j’utilisais déjà quotidiennement : accueillir et respecter leurs sentiments, puis suite à la lecture du livre, j’ai ajouté l’habilité de la résolution de problèmes, encourager l’autonomie et l’utilisation des compliments.

Voilà ce que ça peut donner :

Moi : « allé, les enfants, je dois compter jusqu’à combien, pour que vous soyez en pyjama ? »
Eux, en train de se mettre d’accord sur un chiffre, me répondent 70.
Moi : Ok, je commence : 1, 2, 3, 4, 5 ….. 70, pendant ce temps, ils se déshabillent et se mettent en pyjama.
A 70, je leur ai dit : « bravo, je vois 2 enfants, qui ont fait preuve d’autonomie ».
Ma fille  de 7 ans : « c’est quoi autonomie ? »
Moi : « et bien, ce soir en te déshabillant et en te mettant seule en pyjama, tu as fait preuve d’autonomie »

J’ai fait le même jeu pour les dents, sauf que là, je leur ai demandé qu’ils se brossent les dents jusqu’à ce que j’arrive à 70….  je peux vous dire que j’ai compté LENTEMENT 😉

D’habitude, j’aurai dû demander au moins 10 fois, qu’ils se mettent en pyjama où qu’ils aillent se brosser les dents …

Je n’ai pas fini de lire ce livre, mais j’en suis déjà accro. En effet, il est interactif, il y a des mises en situation sous forme de BD, il y a des témoignages de parents, il y a des tas d’astuces et des conseils pour une communication harmonieuse et respectueuse entre le parent et son enfant. Ce livre résonne en moi de façon très positive. Il est tout simplement passionnant, constructif et cohérent. Je recommande ce livre à tous les parents souhaitant essayer une autre méthode d’éducation.

@bientôt

Pour celles et ceux que ça intéresse, j’ai trouvé ici, un article où une maman propose en téléchargement pdf un résumé du livre. Je conseil néanmoins de lire le livre afin de compléter ce fichier.

Publicités

Mon challenge … J’arrête de râler ! 1er jour

Il y a quelques semaines, j’ai commencé à lire ce livre et je l’ai dévoré ! Chaque ligne, chaque passage, chaque chapitre, c’était : « ah mais c’est tout à fait ça », « olala mais carrément » ou « ah ok, je comprends mieux ». C’est un livre qui fait du bien et qui m’a conforté dans mon choix, c’est-à-dire, arrêter de râler. Oui, arrêter de râler, car ça m’épuise et surtout, je rêve de relations harmonieuses au sein de ma famille.

Dans ce livre, Christine et Florence nous invitent à ne pas râler pendant 21 jours consécutifs. En effet, selon les experts, c’est le temps qu’il faut pour intégrer cette nouvelle habitude dans notre cerveau : « 21 jours où nous devons faire un « effort conscient » pour ensuite pouvoir « inconsciemment et sans effort » réussir à fonctionner autrement, sans râler. »

Pour nous y aider, elles nous proposent de : « mettre un bracelet au poignet et, à chaque fois que nous râlons, de changer le bracelet de côté et de remettre les compteurs à zéro. » Me voilà donc à la recherche d’un bracelet et c’est dans les affaires de ma P’tite demoiselle que je l’ai trouvé !!! j’en avais trouvé un autre, mais il était bien trop serré !!

20130824-153807.jpg

C’est donc aujourd’hui que je commence mon challenge « j’arrête de râler en 21 jours »… !!
Je vous tiendrai au courant de l’évolution de ce challenge !!  En attendant, n’hésitez pas à aller voir leur site ICI et à imprimer leurs fiches outils gratuits.

@Bientôt

J’ai lu … « J’ai tout essayé ! »

Ceux qui me suivent, savent que j’ai récemment assisté à une conférence d’Isabelle Filliozat. A la suite de cette conférence, une collègue EJE, m’a vivement conseillé ce livre. Les lectures d’Isabelle Filliozat m’ont accompagné tout au long de ma formation d’EJE. Pourtant, ce livre-là,  je ne le connaissais pas. J’avais hâte de le découvrir.

Résumé :

20130629-224435.jpg

Comment sortir des batailles autour de l’habillement ou des disputes au moment de partir à l’école ? Opposition, pleurs et crise de rage : traverser sans dommage la période de 1 à 5 ans. Les parents ont tendance à interpréter les comportements excessifs ou énervants des enfants comme des manifestations d’opposition, de mauvaise volonté, d’insolence. D’autres se culpabilisent et cherchent le traumatisme. Et s’il y avait d’autres causes ? Les récentes découvertes de la neurophysiologie et de la psychologie expérimentale éclairent d’un jour nouveau ces comportements exaspérants.

Dans cet ouvrage : Des dessins* qui parlent à tous, des éclairages scientifiques pour mieux comprendre et des directions nouvelles pour agir concrètement selon son âge.

Ce livre est très bien écrit. J’adore les dessins sous la forme de BD, ils sont drôles et tellement vrais.

Isabelle Filliozat a choisi pour une question de parité, d’employer « il » et « elle » à tour de rôle. Cela ne m’a pas dérangé. La lecture a été très fluide. Tellement fluide que  je l’ai lu en 2 jours.

Ce livre donne des pistes de compréhension très intéressantes, il nous éclaire sur le développement de l’enfant et plus précisément sur sa maturité psychologique âge par âge. Bien évidemment, au début on tâtonne, on s’adapte, on essai de comprendre les  situations et ce qui est en train de se jouer, etc … Mais comme on dit, « Rome ne s’est pas fait en un jour » …..Les enfants ont besoin de temps pour s’adapter à notre nouvelle façon de penser ou de nous comporter. Ils ont besoin de comprendre ce qui se passe

20130629-224500.jpg
Pour poser des limites, les permissions et les informations sont plus efficaces que les interdits. Les enfants agissent dans la direction de leur attention.
20130629-224523.jpg
Les images que nous suscitons dans leur tête sont donc l’objectif que nous leur fixons. Les permissions focalisent l’attention de l’enfant sur le comportement désiré. Les interdits focalisent l’attention sur le comportement problème….

A la fin du livre, j’ai apprécié le chapitre  » résoudre un problème en huit étapes ».  Les étapes sont claires et très bien détaillées.

De plus, ce livre traite beaucoup de sujets abordés par Isabelle Filliozat lors de sa conférence, ce qui m’a permis de compléter ma prise de notes.

Le seul point négatif (c’est un petit point), c’est les petites erreurs de frappes (lettre en plus ou en moins dans un mot).

 En conclusion, si vous êtes parents d’enfants entre 1 et 5 ans (même plus) et que comme moi, vous êtes sensible à l’éducation non-violente et  à la parentalité bienveillante et respectueuse, alors ce livre est pour vous.

« Il n’y a jamais qu’une seule vraie urgence : AIMER ! Le reste, après tout est-ce vraiment si grave ? »

@bientôt

*Dessins illustrés par Anouk Dubois. Elle est psychomotricienne, formatrice pour la petite enfance, instructrice certifiée « parents conscients », formatrice en communication efficace- Méthode Gordon et illustratrice.