La crèche et les microbes… Y en a marre !!!!

Aujourd’hui, je suis malade, j’ai la grippe depuis vendredi … Je suis sous cortisone, je n’ai plus de fièvre, mais je me sens fatiguée et, pourtant, je suis speed, je ne tiens pas en place … En plus, mon mari est très enrhumé et mon fils est à nouveau malade, après une pneumopathie, le voilà avec 39,4 de T° ce matin…. Heureusement, ma fille a l’air de résister. Je croise les doigts, enfin pas trop longtemps, car ce n’est pas pratique pour écrire 😉

Et je dois remercier qui pour ça ?

Les enfants de la crèche ? Que l’on accepte malade et que l’on continue de prendre même avec une tête à faire peur, avec plus de 39°/40° de température, qui pleure toute la journée et qui ne mange pas ??? Mais ce n’est pas grave, hein, nous sommes là pour ça … Ça va aller … Les parents peut-être ? Qui parfois, attendent que leur enfant aille mal, pour enfin aller voir le docteur…  Ou la direction peut-être ? Qui continue à prendre les enfants avec 39°/40° de T° depuis plusieurs jours …

Oui, je comprends que certains parents ne peuvent ou ne veulent pas prendre des jours de congé. Je vous jure, je le comprends, car je suis de ces parents qui ne peuvent pas prendre de congés, tout simplement parce que j’ai 5 semaines de congés imposés, je n’ai aucun RTT et quasi aucune possibilité de faire des heures en plus pour récupérer… Me mettre en arrêt-maladie ? Rien que d’écrire ce mot, cela me rend malade… Bah oui, 3 jours de carence et boum 250 euros en moins sur le salaire … Je suis vraiment dégoûtée de ce système, je n’ai pas demandé à être malade et ma famille non plus.
Oui, je comprends que parfois en tant que parent, c’est chiant d’ennuyer son médecin pour un rhume ou autre… Et oui, je comprends qu’en crèche tout ne peut pas être évité, car les jeunes enfants sont proches les uns des autres, dans un milieu plus ou moins confiné et/ou les microbes se transmettent souvent alors que l’enfant n’a pas encore de signes de maladie.
Cependant, il me semble important, quand un enfant est malade depuis plusieurs jours, c’est de demander aux parents de venir récupérer leur enfant et de l’emmener chez le médecin, non ? Ce n’est quand même pas si irréaliste, comme demande ? Alors oui, je comprends tout ça, mais je ne le cautionne pas… plus !

Franchement, quand je vois tous ces enfants malades, à bout de forces, que l’on ramène à la crèche, car les parents ne « peuvent/veulent » pas faire autrement et bien je peux vous dire que tout ça, me rend triste et me mets en colère, car malgré tout ils y peuvent rien, mais ils contaminent tous les autres, nous y compris … Sur ce, je vais essayer de me reposer tout en continuant de m’occuper de mon loulou. Bref… C’est pas mon jour …

@ Bientôt

Publicités

Vos questions ..

Bonjour,

il y a quelques temps, une maman a lu mon article « la morsure en crèche » et m’a laissé message. J’ai demandé des précisions, car chaque situation est unique, mais je suis sans réponse.. Je vais donc répondre un peu à l’aveugle, en espérant qu’elle me lise…

Le voici :

je suis maman d’un petit bout de 2 ans qui mord fréquemment et griffe aussi… À la crèche.. Il y va depuis un mois et demi et avnt un peu de halte-garderie. il y a trois semaines, j’ai vu la psy de la crèche, car je sentais bien l equipe en difficulté et je me demande ce que moi je pouvais faire pour aider mon fils sachant que la période morsure à la maison a été réglé rapidement.
La psy m’a dit je vais dire à l’équipe d’aider votre fils à mettre des mots puis faut lui laisse le temps d’intégrer un groupe déja fait.. Hier soir la directrice qui avait mon enfant dans son bureau me convoque et me dit ça ne peu pas durer votre fils continu la crèche ce n’est peut être pas le mode de garde adapté, peut être la prise en charge est trop longue (8h30 17h30)( oui madame mais nous travaillons et n avons pas de famille ici) je ne vais pas pouvoir continuer a le recevoir etc.. Faudrai entreprendre des choses pedopsy etc…. Pour info mon tit bout file avec le sourire rejoindre les jeux et les professionnelles avec le sourire chaque jours, à la maison ca se passe bien (c’est-à-dire pas de morsures, mais des jeux des rires, des oppositions, des câlins, parfois quelques coleres, etc…) je vais prendre rdv chez un pedopsy, mais comment savoir si mon fils ne se sent pas bien à la creche? Comment se fait-il qu’il arrive autant a mrdre et griffer que cela? Comment se fait-il que certains arrivent à se venger si facilement ? Merci pour vos pistes de réflexions et conseils.

Madame,

Comme je l’ai dit dans mon article, la morsure en crèche est très difficile à vivre pour tout le monde (enfants, parents et professionnels), En tant que professionnelle, il est important dans ce genre de situation de ne pas laisser tomber l’enfant et ses parents.

Tout d’abord, un bref rappel des circonstances où un enfant peut mordre :

* Expérimenter différentes choses, comme le goût des choses, leur texture, etc…
* Un mode d’expression quand l’enfant n’a pas acquis le langage.
* Attirer l’attention des adultes.
* Se défendre en cas de menace.
* Imiter d’autres enfants, faire connaissance avec eux …
* C’est un moyen efficace d’obtenir ce qu’ils veulent (jeu, jouet, etc.)

Je pense qu’à l’âge de votre enfant, il est possible qu’il soit dans l’une de ces situations. Si cela n’est pas le cas, il y a peut-être eu un changement au sein de votre famille ? Une naissance ? Un déménagement ? etc ..  Où, au sein de la crèche ? Un changement de groupe ? De personnelle ? D’organisation ?

Dans une situation de morsure, l’observation est très importante. Bien souvent, il suffit de répondre à ces quelques questions : Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? Comment ?

Cela permet de réfléchir à la situation et de comprendre ce qui a déclenché ce comportement et d’agir rapidement. Si le comportement persiste, il est nécessaire d’aller plus loin. Que savons-nous de lui, de ce qui se passe avec ses parents, de ce qui se joue dans sa famille ? Qu’est-ce que nous observons dans la journée ? Quand cela a-t-il commencé ? Est-ce constant ou cela varie-t-il dans le temps, ou encore selon la relation avec certains adultes de référence ?

Pour répondre concrètement à vos questions. 

En effet, il est important de mettre des mots sur ce que vit l’enfant (tu as le droit d’être en colère, triste, etc… mais tu n’as pas le droit de faire mal à l’autre). Votre enfant a besoin d’être accompagné pour vivre et comprendre ses émotions qui l’envahissent. Cela peut prendre du temps.

Comment savoir si mon fils ne se sent pas bien à la crèche? Un enfant qui ne se sent pas bien quelque part, va le montrer. Il peut pleurer, se mettre en colère, ne pas jouer, rester à la porte de la crèche, être agressif, où encore ne rien faire, rester passif, etc …. Ce qui n’est pas le cas de votre enfant, puisque vous me dites qu’il va rejoindre les enfants et les professionnelles avec un grand sourire. Savez-vous comment se passe ses journées à la crèche ?

Comment se fait-il qu’il arrive autant à mordre et griffer que cela?  Je dirai que la collectivité est propice à ce genre de situation… Il n’y a pas de règles ou de normes. De plus, il ne faut pas oublier que la morsure reste un acte impulsif que l’enfant ne peut contrôler, ni maîtriser.

Dans votre situation, il est important que toutes les personnes auprès de l’enfant soient acteurs et non spectateur de la situation. En effet, ce n’est pas qu’aux parents à prendre en charge la situation. Je pense que la structure à un grand rôle à jouer, en limitant les conditions propices à la morsures (proximité entre enfant, en limitant le stress, la bonne mise en place des jeux libres, être plus vigilant, etc … ) et surtout en accompagnant l’enfant dans le vécu de ses émotions.

Comment se fait-il que certains arrivent à se venger si facilement ?  A l’âge de 2 ans, ce n’est pas de la vengeance. Quand je pense à vengeance, je pense à préméditation, préparer sa vengeance, etc … Il ne faut pas oublier que face à une même situation, les enfants réagissent différemment. De plus, votre enfant passe peut-être par cette fameuse phase du Terrible two :

Le Terrible two est une phase incontournable du développement de l’enfant.C’est une phase pendant laquelle l’enfant n’a pas le vocabulaire nécessaire pour exprimer ce qu’il ressent. Les émotions n’ont pas d’autres exutoires que le corps, puisque l’apprentissage de la parole n’est pas encore terminé.

Quelques petites pistes pour aider à passer ce cap : 

Surtout ne pas laisser tomber, verbaliser ce que votre enfant vit au niveau de ses émotions, quand vous constatez une morsure ou autre geste interdit, n’hésitez pas à montrer votre mécontentement. Ce mécontentement va se traduire par la modulation de la voix, mais également par l’expression de votre visage. En effet, le non-verbal est très important chez l’enfant.
Et surtout, faites-vous confiance ainsi qu’à votre enfant, pour trouver petit à petit les ressources nécessaires pour faire face aux situations difficiles.

Voilà, j’espère vous avoir un peu aidé..

@bientôt